Réduire les caractères Augmenter les caractères Augmenter les contrastes

Henri IV à Chartres

Gravure de Desmaretz

1594. La guerre civile oppose le parti protestant et la Ligue catholique. La Ligue est à l’origine dirigée par des seigneurs lorrains, les Guise. Le duc et le cardinal ont été assassinés par ordre du roi Henri III à Blois en 1588. Le roi s’allie alors à l’héritier du trône, son cousin Henri de Navarre. A la mort d’Henri III, assassiné en 1589, Henri IV devient roi. Il n’est pas reconnu par tout le pays et doit, comme à Chartres en 1591, organiser le siège de villes catholiques. Chartres capitule le 19 avril 1591 après un long siège. Le conseil ecclésiastique et le grand conseil du Roi s’y installent en août 1591. Henri IV vient à plusieurs reprises à Chartres en 1592 et 1593 pour participer aux conseils.

Henri IV se convertit au catholicisme le 23 juillet 1593. Il abjure à Saint-Denis en présence de l’archevêque de Bourges et de l’évêque de Chartres Monseigneur de Thou.

Le sacre ne peut avoir lieu à Reims, la ville étant entre les mains des ligueurs. Ceux-ci ont détruit les symboles du pouvoir royal déposés à l’abbaye de Saint-Denis.

La ville de Chartres est choisie pour la cérémonie. Le prestige de sa cathédrale dédiée à la Vierge, sa récente soumission au roi et sa situation au centre du royaume expliquent ce choix.

La gravure de Desmaretz, représentant la cérémonie du sacre, dont l’original est conservé à la Bibliothèque Nationale, est étudiée ici à l’aide d’un QCM. Le détail représentant la procession ayant eu lieu à l’issue de la cérémonie est à colorier à l’aide d’une légende.

L’atelier peut débuter par un exercice de repérage sur la gravure représentant Chartres en 1575, permettant de découvrir à quoi ressemblait la ville au XVIe siècle. Cette gravure se trouve dans l’atelier sur les villes fortifiées, présenté en ligne.

Détail légende Détail procession