Accueil > Histoires d'Archives > Dossiers thématiques > Histoire de la cathédrale de Chartres à travers les archives > XIXe et XXe siècles

Histoires d'Archives

XIXe et XXe siècles

L'histoire de la cathédrale de Chartres au XIXe siècle a été marquée par deux incendies qui ont menacé son existence.

Tout d'abord, le 23 mai 1825, la foudre frappe à nouveau la cathédrale et déclenche un incendie dans le clocher neuf, qui fut toutefois rapidement maîtrisé.

À la suite de cet événement, des paratonnerres furent placés sur la cathédrale pour la protéger.

Le 4 juin 1836, un autre incendie, accidentel celui-ci, se déclenche et détruit entièrement la charpente en bois du chœur, de la nef et des clochers, mais épargne la maçonnerie et les vitraux.

 

Incendie de la cathédrale de Chartres

 

La restauration de la cathédrale, qui se poursuit jusqu'en 1841, est opérée par la mise en place d'une charpente incombustible en fer et en fonte ainsi que d'une couverture en cuivre, proposées par l'architecte Édouard Baron.


Détail de la structure métallique de la charpente

Détail de l'échafaud à établir pour la pose de l'ange

D'autres restaurations eurent lieu par la suite, avec en particulier deux interventions importantes sur les clochers, la première en 1848 par l'architecte Jean-Baptiste Lassus, et la seconde entre 1903 et 1904.

 

Croquis de restauration du clocher nord

 

En juin 1940, la crypte de la cathédrale fut utilisée pendant quelques jours pour accueillir de nombreux réfugiés dans des conditions de grande insalubrité. Jean Moulin, alors Préfet d'Eure-et-Loir écrira d'ailleurs à leur sujet : "Ils sont évidemment à l'abri des bombardements mais mieux vaux courir le risque d'être atteint par une bombe que de rester dans cette puanteur".

Comme cela avait déjà été fait en 1917 pour les protéger, on assistera également au début de la seconde guerre mondiale, à la dépose des vitraux de la cathédrale, qui ne sera toutefois que peu affectée par les bombardements.

 

Vues intérieures de la cathédrale, sous la neige

Néanmoins, des restaurations ont eu lieu jusqu'à la fin des années 1950, en particulier pour effectuer des réparations sur le clocher nord qui avait subi un mitraillage en 1945.

 

Schéma de restauration des balustrades de la tour nord

La cathédrale de Chartres fait partie des monuments inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1979.


Espace personnel

© Archives départementales d'Eure-et-Loir - Plan du site - Mentions légales - Crédits - Protéger les mineurs sur Internet