Accueil > Histoires d'Archives > Galerie de documents > Plan du bois du Chapitre et de la ville de Dreux, 1588

Histoires d'Archives

Plan du bois du Chapitre et de la ville de Dreux, 1588

Plan du bois du Chapitre et de la ville de Dreux

FR AD 28 / G 1088
Plan sur parchemin, dessiné et coloré à l'encre avec lavis, 77 x 59 cm environ

 

Le bois du Chapitre

Le bois du Chapitre s'étend au sud-ouest de la ville de Dreux, sur le territoire de la commune de Vernouillet. Il est traversé par la route de Dreux à Brezolles.

Jusqu'au XVIIIe siècle, il s'appelait le "bois des Corvées", du nom d'un village voisin, qui est aujourd'hui un quartier de la ville de Vernouillet.

Il doit son nom actuel au chapitre de Notre-Dame de Chartres, c'est-à-dire à la communauté des chanoines de la cathédrale, qui l'a acquis en 1362 de Marie de Luxembourg, épouse d'Henri de Joinville, comte de Vaudémont.

 

Un parchemin non découpé

Le plan a été dessiné sur parchemin, support jugé à l'époque plus durable que le papier.

Pour en savoir plus sur la fabrication du parchemin.

Il offre deux caractéristiques originales :

  • contrairement à la quasi-totalité des parchemins, celui-ci n'a été que très sommairement découpé, si bien que ses contours évoquent, à gauche, le dessin des épaules de l'animal ;
  • et l'on distingue très nettement, toujours du côté gauche, en haut et en bas, trois coutures qui maintiennent les bords de blessures reçues par l'animal, blessures peut-être dues au couteau du boucher !

 

Un plan de bornage

Le titre du plan est porté en haut de celui-ci, où l'on peut lire :

Portraict des boys des Courveez appartenans à Messieurs du chapitre de Notre-Dame de Chartres
assiz près Dreux consistans en deux pièces contenans ensemble XVI vingt arpens
tant en taillis que garenne divisés en quinze couppes égales et bornez en febvrier
1588

Il s'agit donc d'un plan de bornage et d'aménagement, destiné à permettre une exploitation rationnelle du bois.

On notera l'expression "XVI vingt", qu'il faut bien sûr comprendre comme seize fois vingt, c'est-à-dire trois cent vingt.

 


Espace personnel

© Archives départementales d'Eure-et-Loir - Plan du site - Mentions légales - Crédits - Protéger les mineurs sur Internet