Accueil > Histoires d'Archives > Galerie de documents > Circulaire du Préfet Jean Moulin, 1940

Histoires d'Archives

Circulaire du Préfet Jean Moulin, 1940

Circulaire du Préfet Jean Moulin, premier feuillet

FR AD 28 / 1 W 174
Papier, feuillet double 19,8 x 31 cm

 

Jean Moulin

Jean Moulin est né à Béziers le 20 juin 1899.

Employé dès 1917 au Cabinet du Préfet de l'Hérault, département dont son père est Conseiller général, chef de Cabinet du Préfet de la Savoie en 1922, il est nommé Sous-Préfet en 1925.

En alternance avec différents postes dans l'administration préfectorale, il est à plusieurs reprises chef de Cabinet de Pierre Cot, Ministre de l'Air de 1933 à 1934, puis à nouveau de 1936 à 1938, et Ministre du Commerce au début de 1938.

Nommé Préfet de l'Aveyron en mars 1937, il est rappelé au Cabinet de Pierre Cot le mois suivant, puis retrouve la Préfecture de l'Aveyron à partir du 1er juin 1938, avant de devenir Préfet d'Eure-et-Loir le 21 février 1939.

En juin 1940, il refuse d'exécuter l'ordre de repli donné par le Gouvernement et décide de rester à Chartres pour y assurer, avec des moyens dérisoires, la continuité de l'État dans une ville vidée de ses habitants mais submergée par les flots de réfugiés venant du nord de la France et de la région parisienne.

Le 17 juin, quelques heures après l'entrée des Allemands dans la ville, il est arrêté puis battu, mais refuse de signer une déclaration accusant à tort les soldats africains de l'armée française du meurtre de civils. Pour être certain de ne pas céder aux pressions des Allemands, il tente de se suicider dans la nuit du 17 au 18 juin.

Libéré et soigné, il reprend ses fonctions de Préfet d'Eure-et-Loir, dont il est démis à compter du 16 novembre 1940, en raison de sa fidélité à ses engagements politiques d'avant-guerre.

Il entreprend alors, de sa propre initiative, une vaste enquête sur les premiers mouvements de Résistance en zone libre, puis rejoint en octobre 1941 Londres pour y présenter au Général de Gaulle les résultats de ce travail.

Parachuté en France dans la nuit du 1er au 2 janvier 1942, en qualité de représentant personnel du Général de Gaulle, il s'efforce de donner aux mouvements de Résistance, divisés et parfois réticents à accepter l'autorité du chef de la France libre, une direction politique et militaire unifiée. Ses efforts aboutissent à la création des Mouvements unis de la Résistance le 26 janvier 1943.

Après un second séjour à Londres, du 13 février au 20 mars, où il rend compte de son action au Général de Gaulle, il peut enfin constituer le Conseil national de la Résistance, qui se réunit pour la première fois à Paris le 27 mai 1943.

A la suite de l'arrestation le 9 juin du Général Delestraint, chef de l'Armée secrète, et de ses principaux adjoints, Jean Moulin convoque le 21 juin 1943 à Caluire, près de Lyon, une réunion d'urgence des mouvements de résistance. C'est à l'occasion de ce rendez-vous qu'il est arrêté par la police allemande et torturé, puis transféré à Paris.

Il meurt des suites des tortures subies le 8 juillet 1943, en gare de Metz, dans le train qui l'emmenait en déportation.

 

Pour en savoir plus

Quelques lectures

  • Le catalogue de l'exposition du musée de Chartres 
    A l'occasion du cinquantième anniversaire du premier acte de résistance de Jean Moulin, le musée de Chartres lui a consacré, du 17 juin au 26 novembre 1990, une exposition sous le titre "Jean Moulin. Premier combat à Chartres". 

    Le catalogue de cette exposition est disponible auprès du Musée des beaux-arts, 29 cloître Notre-Dame, 28000 Chartres (téléphone 02 37 36 41 39), au prix de 12,20 €, plus les frais de port. 

    Pour accéder au site Internet du Musée des beaux-arts de Chartres
  • Les Actes du Colloque Jean Moulin (19 juin 1999)
    A l'occasion du centième anniversaire de sa naissance, le Conseil général d'Eure-et-Loir a consacré le 19 juin 1999 un colloque à "Jean Moulin, préfet d'Eure-et-Loir". 

    Pour commander les Actes du Colloque Jean Moulin

 

Liens

De nombreux sites consacrent une ou plusieurs pages à Jean Moulin.

Parmi les plus riches en information, nous avons sélectionné :

sur le site du Mémorial du Maréchal Leclerc de Hautecloque et de la Libération de Paris et du Musée Jean Moulin, les expositions Jean Moulin (1899 - 1943)Sur les pas de Jean Moulin et Redécouvrir Jean Moulin, collections inédites 1899-1943

sur le site du Centre régional Résistance et Liberté, à Thouars, le dossier consacré à Jean Moulin

sur le site du collège Jean Moulin de Toulouse la rubrique consacrée à Jean Moulin

 


Espace personnel

© Archives départementales d'Eure-et-Loir - Plan du site - Mentions légales - Crédits - Protéger les mineurs sur Internet