Accueil > Histoires d'Archives > Galerie de documents > Plan de l'Eure en amont de Nogent-le-Roi, 1473 > Voir le plan

Histoires d'Archives

Voir le plan

FRAD028_2Fi315_5_JPEG_0001_corriger.jpg

FR AD 28 / C 69
Plan sur parchemin, dessiné à l'encre et gouaché, 49 x 31 cm environ


Le plan

Le plan présenté ici décrit les lieux en cause dans le procès opposant les marchands de Chartres au Seigneur de Villiers-le-Morhier. Il fut produit au cours du procès par les Chartrains. Il s'agit du plus ancien plan conservé en Eure-et-Loir.

Conformément à un usage constant, et encore respecté aujourd'hui, pour les plans de cours d'eau, il est orienté d'amont en aval, c'est-à-dire que l'amont, du côté de Chartres, est à gauche, et l'aval, du côté de Nogent-le-Roi, est à droite.

La représentation des lieux est très schématique, et il ne faut rechercher dans ce plan le respect d'aucune échelle, ainsi que le montre la comparaison entre la taille du bateau et celle du moulin.

Le moulin de Chandres, en haut du plan, qui dépend de la paroisse de Lormaye, est construit sur le Roulebois, nom porté par un bras secondaire de l'Eure, que longe en cet endroit "le grant chemin royal", aujourd'hui la route de Maintenon à Nogent-le-Roi.

C'est sur l'autre côté de l'Eure, le long du bras principal de la rivière, que se trouve les terres du Seigneur de Villiers-le-Morhier, et c'est là qu'il a installé un batardeau, que l'on distingue à la pointe amont de l'île.

Le principal intérêt de ce plan est bien sûr d'offrir une représentation réaliste des embarcations utilisées au XVe siècle et du mode de navigation.

À gauche du plan, deux bateliers descendent à la rame le cours de la rivière. Un mât central est destiné à soutenir une voile qui n'a pas été déployée ; sans doute est-elle utilisée plus loin en aval, lorsque le cours de la rivière s'élargit.

Au centre, un autre bateau remonte vers Chartres, halé par une paire de chevaux au moyen d'une corde fixée à sa proue. L'un des bateliers est resté à bord pour guider l'embarcation à la rame et éviter que, sous les effets conjugués du courant et de la traction des chevaux, elle ne s'échoue sur la rive.

 

Transcription

On peut lire :

  • en haut du plan, de gauche à droite :
    "Chartres", "le grant chemin royal", "le moulin de Chandres" et "Nogent-le-Roy"
  • au centre de l'île :
    "hille"
  • dans le cours de la rivière, à gauche :
    "le bastardeau fait de nouvel par Morhier"
  • de part et d'autre du bateau :
    "le grant coure de la rivière d'Eure"
  • sur la rive :
    "landon de pré que Morhier prétend luy appartenir sur lequel hallent les chevaulx pour faire monter les bateaux

    N.B. Le terme "landon", peu courant, semble désigner ici une "petite lande", c'est-à-dire une terre de mauvaise qualité
  • et en bas du plan :
    "village de Villiers-le-Morhier"

Espace personnel

© Archives départementales d'Eure-et-Loir - Plan du site - Mentions légales - Crédits - Protéger les mineurs sur Internet