Accueil > Histoires d'Archives > Dossiers thématiques > La participation des enfants d'Eure-et-Loir à la production horticole et agricole pendant la Grande Guerre > « J’ai vu » consacre un article aux écoliers chartrains

Histoires d'Archives

« J’ai vu » consacre un article aux écoliers chartrains

1

En 1918, la revue hebdomadaire « J’ai vu » consacre dans son numéro du 15 août un article aux écoliers chartrains, intitulé « les petits jardiniers de France ».

Suivant l’exemple des potagers scolaires américains, les écoliers chartrains « méritent une mention spéciale », « parmi les petits français qui, avec le plus d’empressement, mirent à profit leurs heures de liberté pour travailler la terre nourricière ».

Le journaliste s’est rendu au bord de l’Eure, dans le potager scolaire des Trois-Ponts, où chaque écolier préparant le concours « Chanteclerc » dispose de 8 mètres carrés.

Le « recordman » s’appelle Pierre Bézard, 11 ans ½. Il défriche 225 mètres carrés et récolte choux, pommes de terre, haricots, lentilles, petits pois, betteraves, oignons, échalotes, potirons, tomates et fraises.  Il maîtrise la taille et la greffe.

Les écoliers préparent également l’après-guerre et la reconstruction des régions dévastées en cultivant des arbres fruitiers et forestiers qui seront replantés au retour de la paix.

Le jury récompense en 1918 Pierre Bézard, les élèves de l’école de filles de la rue Sainte-Même de Chartres et les élèves parisiennes accueillies à l’école ménagère de Fontaine-Bouillant.

Merci à Olivier Pierrard d’avoir transmis les clichés de l’article consacré au potager scolaire, extrait du numéro 184 de la revue « J’ai vu ».
2 3 4 5

Légende des visuels :

1. La leçon de culture pratique aux petits écoliers chartrains de Chanteclerc.

2. Le binage des pommes de terre aux Trois-Ponts.

3. Dans un petit bras de l’Eure la corvée d’eau des petits jardiniers du potager scolaire des Trois-Ponts près de Chartres.

4. Un boy-scout, le jeune Pierre Bézard, âgé de 11 ans et demi, recordman de la culture potagère.

5. Les lauréates de Chanteclerc pour l’école de filles de la rue Sainte-Même à Chartres. Au milieu, la directrice, Mme Souève ; la maîtresse de culture, Mme Duménil.


Espace personnel

© Archives départementales d'Eure-et-Loir - Plan du site - Mentions légales - Crédits - Protéger les mineurs sur Internet