Accueil > En savoir plus sur les cartes postales de propagande patriotique 1914-1918

 

En savoir plus sur les cartes postales de propagande patriotique 1914-1918

"Guillaume pleure, Joffre rit". 53 Fi 181

Yves Legrand, enseignant passionné d'histoire, décédé en mars dernier, a rassemblé des années durant cette collection de cartes postales de la guerre 1914-1918.Il en a fait don en 2013 aux Archives départementales d'Eure-et-Loir où elle est aujourd'hui conservée sous la cote 53 Fi.

La Grande Guerre a vu la mise en œuvre d’un appareil de communication de grande ampleur visant essentiellement à maintenir le moral et la ferveur dans les esprits des Français, qu’ils vivent le conflit directement au front en tant que soldat, ou à l’arrière dans la vie quotidienne. Presse, cartes postales, conférences, actions vers le public scolaire ont été autant de moyens mis en œuvre pour parvenir à ces fins.

Le fonds 53 Fi est une parfaite illustration de cette volonté par le biais de la carte postale et reprend les grandes idées développées pour maintenir intactes la haine de l’ennemi et la volonté de vaincre. La thématique de l’Alsace-Lorraine prônant la revanche après la défaite de1870 et la propagande patriotique portant les idées de grandeur et défense de la patrie, d’honneur, de gloire et de victoire y sont largement représentées.

La majorité des messages diffusés dans les cartes postales reprennent des slogans, expressions  et symboles graphiques emblématiques du langage patriotique de l’époque : l’offensive, la bravoure, le drapeau, le casque à pointe, le boche, l’union sacrée, « On les aura… »… et voient l’avènement de grands artistes illustrateurs comme Abel Faivre, Hansi, Georges Scott, Francis Poulbot.

On y trouve également beaucoup de cartes satiriques visant principalement à dénigrer l’ennemi allemand et particulièrement le Kaiser Guillaume II, des cartes sentimentales destinées à réconforter les soldats par l’espoir de douces  permissions, des cartes à dimension religieuse dans lesquelles est affirmée la protection de Dieu sur les soldats français ou d’autres encore à la gloire de l’armement français, et notamment du canon de 75 mm.

Les enfants sont également faits messagers de cette propagande. Leur innocence est largement mise à profit pour encourager les pères partis au front, mimer la guerre au travers de jeux enfantins ou faire la preuve de la cruauté sans nom du soldat allemand.

D’autres thématiques viennent compléter cet ensemble : le poilu et la vie dans les tranchées, les chefs de guerre et dirigeants politiques à la gloire des généraux comme Joffre ou Gallieni, la souscription d’emprunts de guerre, ou encore des monuments et lieux de bataille célèbres.

Il faut enfin noter la présence d’une carte postale allant à contre-courant du reste de la collection : illustrant le pacifisme et le refus de la guerre, elle est relativement rare dans la production de l’époque. Cette carte est conservée sous la cote 53 Fi 401.

Les 428 cartes postales composant le fonds 53 Fi ont été intégralement numérisées sur leur recto ainsi que celles comportant des écritures au verso afin de pouvoir lire les correspondances échangées.

Consulter les cartes postales de propagande patriotique 1914-1918


Espace personnel

© Archives départementales d'Eure-et-Loir - Plan du site - Mentions légales - Crédits - Protéger les mineurs sur Internet