Accueil > Histoires d'Archives > Dossiers thématiques > Les archives départementales d'Eure-et-Loir pendant la Grande Guerre > Le poste de TSF

Histoires d'Archives

Le poste de TSF

1

L’ancienne loge de concierge est occupée à partir de 1915 par l’armée qui a installé à Chartres un poste écouteur de TSF. L’antenne est fixée sur l’un des clochers de la cathédrale et le poste aménagé dans le bâtiment situé à proximité de l’entrée des archives. Le service emploie 13 militaires et le bâtiment comporte une chambre pour le chef de poste, un dortoir de 6 lits, une buanderie, une cuisine, un bûcher, et abrite un poste récepteur de TSF et un récepteur. Le service fonctionne jour et nuit.

De 1914 à 1916,  la salle du rez-de-chaussée située sous l’ancienne chapelle, habituellement utilisée comme salle d’examen pour le brevet élémentaire et le brevet supérieur, est mise à disposition du collège de jeunes filles ; ses locaux sont en effet occupés par un hôpital temporaire tenu par la Société de Secours aux Blessés de la Croix Rouge française. Le bruit occasionné par les élèves, lors des récréations, gêne les militaires du poste de TSF. La cour de récréation des collégiennes est donc transférée dans la cour située à l’arrière du bâtiment des archives, réaménagée à cette occasion.

Le concierge constate régulièrement que les chiens des militaires passent dans le jardin potager ou entrent dans les archives et dans les dépendances ; il a bien des difficultés à faire respecter le règlement des archives qui interdit la présence d’animaux dans les locaux !

Le service quitte les locaux en juillet 1921.

Légende des visuels :

1. Projet d’installation d’un poste écouteur de TSF, Arch. dép. d’Eure-et-Loir, 4 N 41.


Espace personnel

© Archives départementales d'Eure-et-Loir - Plan du site - Mentions légales - Crédits - Protéger les mineurs sur Internet