Accueil > Présentation > Le bâtiment des Archives départementales

Présentation

Le bâtiment des Archives départementales

Le bâtiment des Archives

Le bâtiment de l'ancien séminaire Saint-Charles, conçu selon les normes de construction du XVIIIe siècle et pour répondre à d'autres besoins, était peu adapté aux missions actuelles d'un service d'Archives départementales.

Aussi le Conseil général a-t-il pris en 1999 la décision de construire un nouveau bâtiment pour les Archives départementales, sur le site voisin de celui du Conservatoire de l'Agriculture " le Compa ", à la limite des villes de Chartres et de Mainvilliers et à proximité de la gare SNCF.

Bénéficiant d'une vue panoramique exceptionnelle sur la ville de Chartres et sa cathédrale, le nouveau bâtiment des Archives départementales, ouvert au public à partir du 6 mars 2006, offre à celui-ci de nouveaux services, à commencer par une salle de consultation spacieuse, dans laquelle une large place est désormais consacrée à la consultation sur écran de documents numérisés.

Nous vous proposons de le découvrir en images de synthèse :

Vue générale du site

C'est sur un ancien terrain de la SNCF, limité au sud par la voie ferrée de Paris au Mans et à l'est par le Conservatoire de l'Agriculture " le Compa ", que le Conseil général d'Eure-et-Loir a choisi de construire le nouveau bâtiment des Archives départementales.

Le projet a été confié à l'architecte Stanislas Fiszer associé à Jean-Michel Poisson, de l'Atelier d'architecture Poisson - D'Arbigny - Pichot à Dreux.

L'accès du public se fait, en venant de Chartres, par le pont de Mainvilliers, qui enjambe la voie ferrée dans le prolongement de la rue Danielle Casanova, et par " le Compa ".

Depuis Mainvilliers, les piétons peuvent également accéder au site par la rue Philarète Chasles. L'aménagement des terrasses situées en contrebas de celle-ci a été confié à un artiste plasticien. Grâce à la pente du terrain, visiteurs et promeneurs y bénéficient, par-delà le bâtiment des Archives, d'une vue exceptionnelle sur la ville et la cathédrale de Chartres.

Le bâtiment des Archives se présente sous l'aspect d'une grande villa, les espaces destinés à la conservation des documents, en grande partie enterrés, étant invisibles de l'extérieur.

A l'ouest de la parcelle, un immeuble de bureaux abrite une grande partie des services administratifs du Conseil général d'Eure-et-Loir.

Le site offre aux automobilistes de nombreuses places de stationnement et aux usagers des transports en commun les facilités offertes par la proximité de la gare SNCF et de la gare routière. Le parc de stationnement est ouvert au public tous les jours à partir de 8h45 (accès obligatoire par le pont de Mainvilliers et " le Compa ").

Le bâtiment des Archives

Cette image offre une vue du bâtiment des Archives depuis le nord, tel que le découvrent les visiteurs arrivant par la rue Philarète Chasles.

Au premier plan, escalier et jardins en terrasses descendent vers le bâtiment, construit en contrebas de la rue.

Seuls sont visibles les espaces destinés au travail du personnel et à l'accueil du public. Les différentes parties du bâtiment sont recouvertes de terrasses végétales.

La plus grande partie des magasins destinés à la conservation des documents est enterrée et donc invisible de l'extérieur. Ce parti architectural, tout en permettant de faire bénéficier les magasins d'une inertie thermique destinée à garantir aux archives de bonnes conditions de conservation, donne à la partie visible du bâtiment un volume relativement modeste et respectueux de son environnement urbain.

La capacité des magasins est, à la mise en service du bâtiment, de 23 500 mètres linéaires. L'équipement, prévu vers 2020, de cinq magasins supplémentaires, inutilisés dans un premier temps, portera la capacité totale à plus de 33 000 mètres linéaires, ce qui devrait permettre de satisfaire les besoins estimés du service pour les soixante prochaines années.

A gauche du bâtiment, on découvre, sous un auvent, l'entrée du public, située sur la façade est.

La façade est

C'est la façade que découvrent en premier les visiteurs venant de Chartres et accédant au site en passant devant le bâtiment du " Compa ".

Les espaces destinés au public, surélevés en rez-de-chaussée haut, sont accessibles au moyen d'un escalier protégé des intempéries par un auvent et, à gauche de celui-ci, d'un ascenseur destiné aux personnes à mobilité réduite.

Les baies vitrées de la salle de consultation, à gauche de l'entrée, offrent une vue panoramique sur la ville et la cathédrale de Chartres.

A droite, le mur aveugle est celui d'un hall aux vastes dimensions où pourront être présentées des expositions temporaires. Au-delà de ce hall, les visiteurs peuvent accéder à une petite salle de réunions mise à la disposition des associations de généalogistes et à l'espace destiné à l'accueil des groupes scolaires.

La façade sud

Bordée par la voie ferrée, la façade sud n'est visible que pour les voyageurs circulant dans les trains en direction du Mans.

Les fenêtres du rez-de-chaussée bas sont celles des locaux de travail du personnel : atelier de numérisation et salle de tri et de conditionnement des documents nouvellement confiés aux Archives départementales.

Au rez-de-chaussée haut, la salle de consultation, largement ouverte sur la façade est, est protégée des rayonnements solaires sur la façade sud par un mur aveugle (à droite de l'image), et bénéficie, grâce à l'espace laissé libre au centre de celle-ci, d'un éclairage naturel vers l'ouest. Au-delà de ce patio, un autre mur aveugle (à gauche de l'image), protège les magasins destinés à la conservation des cartes, plans et documents de grand format.

L'étage abrite les bureaux de l'administration.

La façade est La façade sud

Espace personnel

© Archives départementales d'Eure-et-Loir - Plan du site - Mentions légales - Crédits - Protéger les mineurs sur Internet