Accueil > Le messager de Bonneval

 

Le messager de Bonneval

 « Le Messager de Bonneval, Voves & Orgères » est un journal hebdomadaire qui parut sans discontinuer du 25 avril 1897 - numéro 1 de la première année - au 15 juin 1940 - numéro 24 de la 43ème année (en fait la 44ème année par suite d’une erreur de numérotation).

« Le Messager de Bonneval, feuille d'annonces et d'avis divers », eut tout d’abord un rayonnement cantonal. Mais à partir du numéro 13 de la 2ème année daté du 27 mars 1898 il devint le "Messager de Bonneval, Voves et Orgères" touchant ainsi un plus large public. A cette date il était tiré à 2350 exemplaires.

En 44 ans 2252 numéros ont ainsi été publiés.

Ce journal sortait des presses de l'imprimerie L. Vannier, place du marché à la volaille à Bonneval et parut d'abord le dimanche et à partir du 20 septembre 1919, le samedi.

Succédant à L Vannier, R. Pellier signa sa première édition le 4 Octobre 1919.

Imprimé tout d’abord dans un format 50 x 31 cm, il passa, à partir du 13 novembre 1898 au format 55 x 40 cm.

Sa sortie était vivement attendue dans les campagnes beauceronnes pour y lire les derniers « potins ». Après un rapide tour d'horizon des nouvelles nationales ou même internationales, le cœur du journal était en effet constitué de nouvelles locales quelquefois croustillantes.

Selon la « Bibliographie de la presse française politique et d’information générale des origines à 1944 pour l’Eure-et-Loir, B.N. 1989 », la Bibliothèque Nationale, les Archives Départementales d’Eure-et-Loir et la Bibliothèque Municipale de Chartres possèdent des collections incomplètes du « Messager ».

La Fondation Albert Sidoisne possède la seule collection complète connue à ce jour. Son état était devenu inquiétant en raison de l’acidité très importante du papier, et surtout sa manipulation devenait dangereuse en raison des énormes classeurs dans lesquels les journaux étaient enserrés.

Avec l'aide de la D.R.A.C. Centre, du Conseil Général d'Eure-et-Loir et de la municipalité de Bonneval, la Fondation Albert Sidoisne a pu entreprendre la restauration complète et la numérisation de cette collection.

 

Albert Sidoisne

 

Albert Sidoisne, né et mort à Bonneval (1869-1943), fut instituteur puis bibliothécaire à l'école coloniale à Paris. Passionné d'histoire locale, il constitua une importante bibliothèque consacrée à l'histoire de sa ville natale et de son canton.

À son décès, il légua tous ses biens immeubles et collections diverses « à la ville de Bonneval en reconnaissance de la décision qu'elle prit jadis de construire l'école primaire supérieure où j'ai pu alors compléter mes études et par là atteindre à la situation dont je jouis à présent. ».

Ces biens sont aujourd'hui gérés par la Fondation Albert Sidoisne créée le 02/11/1961 et déclarée d'utilité publique le 17/09/1964.

La bibliothèque est aujourd'hui installée dans l'un des immeubles légués par Albert Sidoisne, au 1er étage du 28 rue de la Grève à Bonneval. Elle peut être consultée sur demande.

 

Alain Lelong,

Secrétaire de la Fondation Albert Sidoisne


Espace personnel

© Archives départementales d'Eure-et-Loir - Plan du site - Mentions légales - Crédits - Protéger les mineurs sur Internet