Accueil > Histoires d'Archives > Dossiers thématiques > Photographies aériennes d'agglomérations d'Eure-et-Loir bombardées en 1943 et 1944 > Châteaudun

Histoires d'Archives

Châteaudun

Châteaudun, quartier de la gare. 31 juillet 1944.

Ces photographies laissent entrevoir les effets des bombardements de 1940 et de 1944.

L'église de la Madeleine, dont la toiture a été soufflée le 15 juin 1940, à la suite de la chute d'une bombe allemande sur un camion de fûts d'essence stationné à proximité, est visible sur le cliché "Châteaudun, centre ville".

En 1944, le terrain d'aviation de Châteaudun est bombardé vingt et une fois, la gare subit quatre raids et le dépôt de munitions une attaque. Le bombardement le plus violent est celui de la nuit du 7 au 8 juin. Aux environs de deux heures du matin, une quarantaine de bombardiers anglais pilonnent le secteur de la gare pendant une quinzaine de minutes et déversent cinq cents bombes.

Une sur dix possède un mécanisme de retardement, et des explosions se produisent encore près de 48 heures après le passage des avions. Les Alliés atteignent leur but : les rails sont coupés en plusieurs endroits, le dépôt des machines est détruit ainsi que dix-huit locomotives. Les bombardements de Châteaudun n'ont pas épargné les civils. Les impacts s'étirent sur près de deux kilomètres à l'est de la gare en direction de Jallans et jusqu'à 500 mètres à l'ouest. Lors de cette attaque, vingt et une personnes périssent et près de cinquante sont blessées.

Silo de Châteaudun, après la nuit du 7 au 8 juin 1944. FR AD28 / 83 W 146. Silo de Châteaudun, après la nuit du 7 au 8 juin 1944. FR AD28 / 83 W 146. Châteaudun, rue de Péringondas, après la nuit du 7 au 8 juin 1944. FR AD28 / 83 W 146.

Espace personnel

© Archives départementales d'Eure-et-Loir - Plan du site - Mentions légales - Crédits - Protéger les mineurs sur Internet