Accueil > Ateliers culturels et éducatifs > Dossiers pédagogiques > 1939-1945 : l’Eure-et-Loir dans la guerre > Jeu de notices pédagogiques > Chapitre 6 : La Libération : l’euphorie passagère

Ateliers culturels et éducatifs

Chapitre 6 : La Libération : l’euphorie passagère

La Libération : document 6.2

La Libération : document 6.2

  • Document 6.2 :
    Un soldat américain et des FFI entourent des soldats allemands faits prisonniers, 1944, Arch. dép. Eure-et-Loir, 20 Fi 153
  • Thème : La Libération
  • Place dans l’ouvrage : p. 72
  • Commentaire :
    Photographie montrant trois soldats allemands faits prisonniers. Aucune indication de lieu ni de date. Il est vraisemblable qu’elle ait été prise entre le 18 et le 20 août 1944, le 19 marquant la fin des combats et la libération de Chartres. D’après l’historien local Roger Joly, il s’agirait de soldats allemands embusqués dans la cathédrale (La libération de Chartres, Paris, 1994, p. 14). Pour ridiculiser l’officier allemand, il a été coiffé d’un casque trop petit. Sa casquette apparaît sur la gauche de la photographie, tenue par un témoin dont seuls les doigts entrent dans le champ de la prise de vue. À droite des soldats prisonniers, un maquisard français pose la main sur l’épaule d’un soldat américain. Cette mise en scène constitue un tableau qui résume sans doute assez bien la volonté de certains résistants en cette fin de guerre, après des semaines, voire des mois d’âpres conflits et de vie clandestine : une façon de marquer enfin la domination sur les soldats allemands, de se venger de quatre années d’occupation, de manifester sa joie à la Libération, de s’afficher du côté des résistants et des vainqueurs en rappelant sa part de responsabilité dans la victoire.

Espace personnel

© Archives départementales d'Eure-et-Loir - Plan du site - Mentions légales - Crédits - Protéger les mineurs sur Internet