Accueil > Ateliers culturels et éducatifs > Dossiers pédagogiques > 1939-1945 : l’Eure-et-Loir dans la guerre > Jeu de notices pédagogiques > Chapitre 5 : Janvier 1942 – Mai 1944 : la guerre totale

Ateliers culturels et éducatifs

Chapitre 5 : Janvier 1942 – Mai 1944 : la guerre totale

Résistance et répression : document 5.6

Résistance et répression : document 5.6

  • Document 5.6 :
    Tract manuscrit de l’Union des femmes de France, apposé sur la façade de la Feldgendarmerie de Dreux, rue Saint-Martin, le 16 mars 1944, Arch. dép. Eure-et-Loir, 14 W 16
  • Thème : Résistance et répression
  • Place dans l’ouvrage : pp. 58-59
  • Commentaire :
    Cette affiche de mars 1944 a été placardée sur la façade de la Feldgendarmerie de Dreux avant d’être saisie, comme les déchirures l’attestent.
    Il est intéressant d’insister sur le caractère artisanal de la propagande de la Résistance. Les moyens sont limités et la réussite dépend beaucoup de l’implication des résistants. Il semble que l’affiche ait été faite en deux temps : formes et contours ont d’abord été faits au pointillé. Les feuilles ont peut-être alors été imprimées dans un atelier clandestin avant d’être coloriées à la main. Le tout fait non sans qualité créatrice. Les affiches ont ensuite été placardées par des membres d’un réseau de résistance féminin, l’Union des femmes de France.
    Le thème principal est celui du refus des réquisitions allemandes comme en attestent le slogan et l’illustration du premier plan. L’Allemand y est moqué : on lui donne un coup de pied aux fesses, image symbolique de la Résistance. Les conséquences en seront une table mieux garnie pour les Français. Pour autant, est-ce un appel à pratiquer le marché noir ? On peut aussi s’interroger sur la date tardive, 1944, pour protester contre le pillage de la France par l’occupant. Est-ce la dégradation de la situation matérielle des familles ou l’attente espérée d’un débarquement allié qui suscite cette prise de risque de la part de ce réseau ?
    Cette affiche témoigne de son temps : elle présente une France rurale, paisible, mais débrouillarde et rebelle. Elle donne aussi une image ambivalente de la femme : d’une part, au cœur des réseaux de résistance, au premier plan pour refuser l’occupation et jouant un rôle fondamental, d’autre part à la maison, dévouée au service de son mari.

Espace personnel

© Archives départementales d'Eure-et-Loir - Plan du site - Mentions légales - Crédits - Protéger les mineurs sur Internet