Accueil > Histoires d'Archives > Dossiers thématiques > Histoire des écoles de Sainville > Les écoles de Sainville à l’époque de l’instruction gratuite et obligatoire

Histoires d'Archives

Les écoles de Sainville à l’époque de l’instruction gratuite et obligatoire

À partir de la seconde moitié du XIXe siècle, les lois successives relatives à l'instruction publique imposent de nouvelles obligations aux communes. Celle du 10 avril 1867 rend obligatoire la création d'écoles publiques de filles dans les communes de plus de cinq cents habitants et, enfin, dans les années 1880, les lois de Jules Ferry rendent l'école laïque, obligatoire et gratuite.

En 1882, la commune décide de construire deux nouvelles écoles, l’une pour les filles et l’autre pour les garçons. Le projet concernant l'école de garçons est intégré dans un ensemble plus vaste de mairie-école associant, en outre, un bureau de poste, l'arsenal et un logement pour le garde champêtre.

À cet effet, la commune décide d'acquérir un ensemble de bâtiments qui viennent compléter ceux qui abritent déjà l’école et la mairie, bâtiments qui apparaissent sur le plan général du projet.

Un décret du 9 mai 1882 déclare le projet d'utilité publique et autorise l'achat des immeubles de M. Savouré, d'une contenance de 355 m². L'acquisition et les travaux sont évalués à 77 000 Francs. Le financement s'effectue par des emprunts souscrits par la commune et par une aide de l'État d’un montant de 26 000 Francs. L’acquisition a lieu le 11 juillet 1882 et associe aux immeubles des époux Savouré la grange de M. Duchon, d'une superficie de 55 m².

Le projet de réhabilitation des bâtiments est approuvé par décision du Ministre de l'Instruction publique le 6 mars 1882.

Le détail du projet d’école de garçons, de bureau de poste et de mairie est connu grâce à trois plans :

le plan du rez-de-chaussée, avec une représentation de la cour et des jardins

le plan de l’étage et des caves, avec deux coupes du bâtiment

l'élévation de la façade principale

La réception définitive des travaux d'aménagement a lieu le 3 février 1886. Le coût total des travaux s'élève à 30 699,36 Francs pour l’école de garçons et à 30 181,33 Francs pour l'école de filles.

Le mobilier scolaire fait l’objet d’un soin particulier, comme le montre le très beau plan du mobilier de l’école de filles, et coûte à lui seul 1 527,09 Francs.


Espace personnel

© Archives départementales d'Eure-et-Loir - Plan du site - Mentions légales - Crédits - Protéger les mineurs sur Internet