Accueil > Ateliers culturels et éducatifs > Dossiers pédagogiques > 1939-1945 : l’Eure-et-Loir dans la guerre > Jeu de notices pédagogiques > Chapitre 3 : L’été 40 : Jean Moulin, gardien de l’honneur

Ateliers culturels et éducatifs

Chapitre 3 : L’été 40 : Jean Moulin, gardien de l’honneur

Jean Moulin : document 3.2

Jean Moulin : document 3.2

  • Document 3.2 :
    Photographie de Jean Moulin et du Major Von Gültlingen dans la cour de la Préfecture quelques jours après la nuit du 17 juin. Musée des Beaux-arts de Chartres.
  • Thème : Jean Moulin
  • Place dans l’ouvrage : p. 25
  • Commentaire :
    Dans la nuit du 17 juin 1940, Jean Moulin est sévèrement mis à mal par des soldats allemands qui voudraient lui faire signer un document établissant la responsabilité de soldats français d’origine sénégalaise dans des exactions commises sur des civils. Ce ne sont que des allégations et le Préfet refuse. Craignant de ne pas résister au traitement qui lui est réservé, il tente de mettre fin à ses jours. Le lendemain, le Major Von Gültlingen, chef de l’état major allemand, informé de la chose, libère le Préfet et le fait soigner. Le Major Von Gültlingen, officier non nazi, héritier de la vieille armée prussienne, respecte le code de la guerre et l’honneur militaire. En faisant réaliser cette photo, il adresse deux messages : d’abord que le Préfet va bien (le bruit des évènements de la nuit du 17 juin s’est répandu dans le département) et ensuite que Jean Moulin incarne l'autorité de la France comme lui-même représente l'Allemagne.

Espace personnel

© Archives départementales d'Eure-et-Loir - Plan du site - Mentions légales - Crédits - Protéger les mineurs sur Internet