Réduire les caractères Augmenter les caractères Augmenter les contrastes

Un jardin potager et des plants de vigne dans la cour des archives

En juillet 1916 le concierge demande l’autorisation de transformer une partie de la cour, plantée de lierre, de buis, de sapins et d’aubépine, en jardin potager, solution permettant de faire face à la cherté des vivres. Dans un courrier qu’il lui adresse d’Ambérieu, Maurice Jusselin lui donne un avis favorable, soulignant que le nettoyage de la cour « permettrait de rendre moins humide (la) façade du côté (de la salle) des plans ». Il pense que le terrain conviendrait à un potager : « n’avez-vous pas déjà commencé et réussi à obtenir quelques beaux plants de vigne ? »