Réduire les caractères Augmenter les caractères Augmenter les contrastes

115 J : fonds Leblanc de la Martraye

115 J 1

Les Leblanc de La Martraye représentent une branche aristocratique locale attestée en Eure-et-Loir au cours du XIXe siècle et jusqu’au début XXe siècle. L'acte fondateur de cette nouvelle lignée est l'achat, en 1773, par Etienne-Simon Leblanc de Boisricheux, directeur du bureau du tabac à Chartres, du fief de la Martraye sis à Fontenay-sur-Eure. Par la suite, des mariages fructueux avec d’autres familles aristocratiques locales (Carpentin de la Galaisière, Potin de Morainville) ou bourgeoises (Prémiat, bourgeois de Paris) ont permis d'assoir la richesse et la position sociale de cette famille entre l’apogée de l’Empire et la Belle époque. Les pièces les plus récentes de ce fonds proviennent de Gabriel (marquis de Melleville) fils de la dernière descendante, Clotilde de La Martraye, mariée en 1893 à Léon Marie Eugène Conrad de Tardieu de Maleissye.

Ce fonds, probablement très partiel au regard de son volume est constitué principalement d’actes notariés portant aussi bien sur la gestion du patrimoine (baux, achats, parfois accompagnés de plans) que sur la vie familiale (contrats de mariages, correspondance). Il comporte aussi quelques actes d’état civil (mariage, décès), plus rarement des papiers personnels et quelques pièces comptables.